«

»

mar 06

Imprimer ceci Article

Qu’est ce que le tnf-alpha et pourquoi faut-il le bloquer dans les RIC ?

Qu'est ce que le tnf-alpha et pourquoi faut-il le bloquer dans les RIC ?Le tnf alpha est une substance inflammatoire qui joue un rôle central dans les rhumatismes inflammatoires chroniques au cours desquels il est fabriqué en excés (cellules productrices). Le tnf-alpha ainsi produit va être libéré puis va se fixer sur de nombreuses cellules (cellules cibles) et va activer le processus inflammatoire et devenir responsable des lésions ostéo-cartilagineuses et tendineuses dans les rhumatismes inflammatoires chroniques.

Ces cellules anormalement stimulées vont être à l’origine notamment de l’apparition de synovites (inflammation du liquide se trouvant dans les articulations), du pannus (épaississement de la membrane des articulations), et de le destruction du cartilage et de l’os au cours de la polyarthrite rhumatoïde. Il sera également responsable de l’inflammation des enthèses (insertion des tendons dans l’os et articulation) au cours de la spondylarthrite ankylosante, et de l’apparition de plaques de psoriasis au cours de rhumatismes psoriasique…

Cependant, nous avons tous dans l’organisme une autre substance qui permet de bloquer naturellement les effets néfastes du tnf-alpha : le récepteur soluble du tnf-alpha qui est le principal inhibiteur physiologique de celui-ci. Les récepteurs solubles du tnf-alpha vont intercepter celui-ci avant qu’il ne se fixe sur les cellules cibles. Malheureusement, dans les rhumatismes inflammatoires, il n’y a pas suffisamment de récepteurs solubles du tnf-alpha pour neutraliser complètement l’excés de cette molécule responsable d’une trop forte inflammation.

C’est pourquoi, depuis ces dix dernières années, la recherche a permis de développer des traitements par biothérapie (issus de cellules humaines vivantes) que l’on appelle communément les anti-tnf alpha. Ils permettent de réduire considérablement l’inflammation dans les maladies ostéo-articulaires, de réduire les destructions osseuses et ils ont permis à de nombreux malades de retrouver une qualité de vie quasi normale et pour certains d’entre eux, que la maladie soit en rémission.

A ce jour, il existe trois anti-tnf alpha dans la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante. Ces nouveaux médicaments existent sous deux formes. La première catégorie est produite sous forme d’anticorps dirigés contre le TNF  comme c’est le cas pour l’infliximab (Rémicade®) en perfusion tous les deux mois ou trois mois et l’adalimumab (Humira®) en injection sous cutané tous les quinze jours. La dernière catégorie d’anti-tnf est produite sous forme de récepteur soluble du TNF, comme c’est le cas pour l’Etanercept (Enbrel®) qui est en injection sous cutané toutes les semaines.

Cependant, il est à noter que 30% des patients y échappent, c’est à dire qu’ils ne répondent pas positivement aux traitements de fond par anti-tnf. Pour ceux là, la maladie est toujours aussi active et aucun traitements existent pour les soulager et stopper l’évolution de la maladie. Continuons à soutenir la recherche sur ces maladies pour que de nouveaux traitements voient le jour dans les années à venir.

N’hésitez pas à laisser votre témoignage sur ce blog concernant l’utilisation de ces traitements…

Bookmark and Share

Lien Permanent pour cet article : http://www.spondylarthrite-blog.com/la-spondylarthrite-ankylosante/quest-ce-que-le-tnf-alpha-et-pourquoi-faut-il-le-bloquer-dans-les-ric

16 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. soukayna

    Bonjour a tous!
    On m a diagnostiqué la SA il ya un an et demi après 14 ans de douleurs inexpliquées , J ai d abord été sous metothrexate , efficace mais dont les effets indésirables étaien trop nombreux ett insupportables.
    On m a ensuite mise sous Embrel :inefficace ,les douleurs était quand même la!
    Apres 7mois sous Embrel , je suis passé a l’ Humira … un mois de traitement et tjs pas d amélioration! J attends trois mois, Si ca ne va pas mieux, mon rhumato veut me passer sous Rémicade!
    J ai l impression que ma maladie prend de plus en plus d ampleur et surtout de place dans ma vie . Tout devient difficile , même au repos !
    C est une maladie très handicapante qui demande bcp d energie et de patience! Et de l optimisme! Voila pour ma petite histoire :)
    Bon courage a tous!

    1. Jean-Noël Dachicourt

      Bon courage à vous Soukayna, et oui soyez positive et optimiste, ca contribue à avoir moins de douleurs… A bientôt

    2. lysianne

      Bonsoir Soukayna j’ai exactement le même parcours que toi les mêmes traitements et je passe ss remicade à partir du 28 et j’espère à un peu de mieux sans y croire vraiment mais vu le témoignage de Marie(Merci Marie)qui m’aide beaucoup aussi je le tente quand même les effets secondaires j’en ai pas peur vu les douleurs qu’on supporte tous les jours je les attends et puis j’en ai jamais eu avec enbrel et humira donc surveillance rapprochée et voilà l’avenir me le dira!!!Je suis Jean No en disant qu’il faut rester positive car je peux vous dire que le stresse amplifie les douleurs à 40% je suis en plein dedans sans le vouloir et je douille encore plus!!!Courage à tous et merci Jean No pour ce blog!!

    3. simo .maroc

      ah .oui soukayna.je crox que notre destin est de vivre avec les douleurs .moi ca fais plus de 16 ans qu’on vie avec,mais avec un peu de passion et beaucoup d’espoire, on vivra malgrer tous notre vie.avec ses moments heureux ainsi les moment douleureux….courrage.

  2. BRUNO LOMBARDO Marie

    Souffrant de SA depuis plus de 10 ans, la maladie n’a été diagnostiquée qu’après 8 ans, j’avais des douleurs intenses, insoutenables. J’ai eu tous les traitements par voie orale (cortisone, métho, salazo), et j’étais hospitalisée tous les deux mois environ pour être sous anti-inflammatoire. Depuis mai 2010, je suis sous rémicade, le produit a commencé à agir à la 4ème perfusion et depuis je n’ai presque plus de douleurs et beaucoup plus de mobilité.Je ne prends plus de morphine. Les effets secondaires sont moindre par rapport à la souffrance endurée durant toutes ces années d’errance et de doute. Je conseille aux personnes atteintes de maladies inflammatoires d’essayer la biothérapie quand il n’y a pas d’autres solutions. Ma vie est plus douce et mon moral est meilleur depuis. Cordialement. Courage à tous et toutes.

    1. veroniquebrisson

      je suis aussi atteinte de la spondylarthrite. aprés un traitement avec enbrel qui m,a soulagé pendant 18mois.je suis passée sous humira qui ne m,a rien fait.j,ai eu rémicade pendant 6mois sans amelioraion.il a été décidé de m,hospitaliser pour me mettre sous perfusion d’anti inflammatoire . je voulais savoir ce que ça vous avez apporter les perfusions anti inflammatoire .
      je me pose beaucoup de questions .
      véronique

      1. lysianne

        Je suis allée en CHRU faire des perfusions d’anti inflammatoires pendant une semaine çà ne change pas des médicaments et comme ils ne me font rien les perfs non plus!!Mais faut essayer s’il veut le faire……….Moi j’essaie rémicade le 28 c’est le dernier recours ensuite plus rien!!Bon courage et amitiés

  3. Flo

    Bonjour,
    Je suis atteinte de SA depuis l’âge de 16 ans. Diagnostiquée tôt grâce à ma mère qui l’était déjà. Plus de 10 ans à avaler des anti-inflammatoire (je remercie mon estomac de tenir le choc !). Il semblait que l’atteinte au bassin déminuait en termes de douleurs … et puis d’un coup c’est aux côtes que tout à basculé. Difficulté à respirer, tensions musculaires intenses, inflammation costale à l’IRM et une radio qui indique un début de soudure des cervicales … Mise sous Enbrel en urgence à 27 ans. Cela fait 1 an 1/2 aujourd’hui et alors que je m’apprêtais à monter un dossier handicapé, j’ai retrouvé une vie normale, et le sport, les ballades et les nuits …
    Je vous souhaite à tous de trouver le traitement qui vous conviendra :-)

  4. véronique brisson

    bonjour a tous

    y a t’ils des personnes qui ont essayé les trois antiTNF et qui n,ont pas eu de résultats.

    que vous a t,on proposé pour vous soulager?

    on me propose une hospitalisation d,une semaine pour faire des perfusions d,anti inflammatoire.

    qu,en pensez vous? sachant que les antiTNF n,ont pas agis dans mon cas.

    merci

  5. LORTHIOIS

    Je suis atteinds de la spa depuis 8 ans . j’ai été traité par perfusions de rémicade durant plus de 7 ans avec une amélioration maximum à me faire oublier la maladie. perfusion au rythme de toutes les 4 , puis 8 , puis 12 semaines ensuite durant plus de 2 ans toutes les 17 semaines le résultat étant magnifique le médecin à décidé d’arrêter pour voir si la maladie était en sommeil mais au bout de 22 semaine réveil progressif . impossible de reprendre le rémicade faute de place dans l’hôpital asez rapidement alors j’ai commencé les injections d’humira, j’en suis à la 6 ème injection mais je constate une amélioration mais infime. Quelqu’un c’est-il trouvé dans ma même situation que moi et pourrait me dire si l’amélioration avec l’humira fait effet aprés plus d’injection. Merci

    1. lysianne

      Bonjour Lorthois comme tout anti tnf il faut attendre environ 3 mois avant d’avoir un effet que moi je n’ai pas eu ni avec enbrel non plus je commence rémicade le 28 Mars il va être temps!!Comment se fait-il que vous ne reprenez pas rémicade puisqu’il vous soulage si bien ,allez dans un autre hôpital ce n’est pas une raison valable faute de place il préfère vous donnez un traitement qui ne vous convient pas à des prix pareils on a pas le droit à l’erreur tout de même!!Je vous conseille d’attendre encore un peu on ne sait jamais sinon exigez rémicade!!Bon courage

  6. delphine

    bonsoir
    j’ai cet maladie depuis l’age de 14 ans j’ai commencé par des comprimés a avalés en anti inflamatoire pendant des années puis en 2005 je suis passée en enbrel durant quelque années.
    jusqu’au moment ou les seringues sont déja préparer ou la des que je m’injectais ce produit il me brulais quand je me l’injectais ensuite je suis passée a l’humira et avec ce produit là des que je met la seringue dans ma peau ca se met a gonfler directement et le produit me brule pendant l’injection cé désagréable et cé vrai que ca donne pas envie de se l’injecter.
    j’ai demander au médecin quels sont les effets indésirables a long terme met a chaque fois on me répond on n’en sais rien sa fais toujours plaisir d’entendre ca par un médecin donc je verrais bien au fur et a mesure des années mais si ya quelqu’un qui c’est les effet indésirable pourriez vous me l’indiquer merci d’avance.

  7. lysianne

    Perfusion de rémicade à l’essai le 1ère hier donc j’attends de voir mais c’est vrai que certains médecins comme dans ma ville ne sont pas diplomates ils mettent plus les effets secondaires graves avant et je comprends que de nombreux malades n’en veulent pas avec des réflexions comme celles ci ils font fuir les patients!!Delphine on est bien surveillé avec ces traitements et il y autant de risque de cancer avec ou sans donc à choisir autant tenter de moins souffrir!!Et puis tu sais les cancers et autres ne viennent pas que des anti tnfs si tu fais le pourcentage tu verras de suite,moi j’en ai plein autour de moi et ils ne sont pas atteints de notre maladie donc pas d’inquiétude surveillance et c’est tout!!!Vivons au jour le jour la vie est courte………Courage et pour le produit tu le fais tt doucement assise et détendue un max ,tu peux aussi te glacer l’endroit où tu la fais avant c’est encore mieux!!!

  8. lysianne

    Marie ce que tu m’avais dit est vrai pour la 1ère perf douleurs fois 2 espérons que c’est bon signe je me drogue à mort et attends le 11 pour le 2ème mais je tiens le coup!!Merci et amitié à tous

  9. Rachel

    Bonjour, J’ai une SA depuis bientot 17 ans (atteinte depuis l’age de 18 ans, diagnostiquée à 26 ans),. Je n’ai pas supporté la plus part des traitements que l’on m’a proposé, notemment la Salazopirine, mais depuis 4 ans je suis sous Tramadol (Topalgic 150 mg, 2 x jour) et cela me soulage énormément. Pas d’effets secondaires, mais par contre une grande addiction, donc si j’oubli un cachet : maux de têtes. C’est quand même négligeable par rapport à un médicament qui me permet de vivre quasi-normalement. Je fais également de la kiné toutes les semaines ce qui aide beaucoup par rapports aux douleurs des tendons/ligaments.

    Les douleurs évoluent au fur et a mesure des années, et maintenant se concentrent au niveau des lombaires et cervicales…

    Il y 2 ans j’ai obtenu le statut de travailleur handicappé.

    Bon courage à tous !

  10. christel

    Bonjour
    J ai la spa depuis 10 ans deja et ca fait 10 ans que j essaye tous les traitments (metho salazo ains …) ca soulage un peu mais dans le temps c pas assez au bout de qq mois la douleur revient
    je demande a chaque fois a ma rhumato d essayer les tnf mais elle hesite me dit que les douleurs aux hanches risquent de ne pas partir
    j aimerai tellement essayer pour voir car la vie n est plus supportable
    elle m a remis hier sous metho (imeth) et resultat malade comme un chien peut plus rien faire
    si qq un connait un rhumato plus comprehensif dans le dep 57 ca m aiderai bien car je suis about
    les douleurs la fatigue les insomnies c plus possible
    mercii d avance
    et courage a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>