«

»

jan 24

Imprimer ceci Article

Une nouvelle évaluation du nombre de malades atteints de SA

Une nouvelle approche d'évaluation de la spondylarthrite ankylosanteIl est trés difficile d’estimer le nombre de personnes atteintes d’une pathologie. C’est notamment le cas de la spondylarthrite ankylosante dont le délai moyen de diagnostic en France est de 6 ans et qui ne permet pas d’inclure précisément les personnes souffrantes n’étant pas encore prises en charge par un médecin.

Deux analyses ont été menées conjointement en France pour tenter d’évaluer le nombre de malades atteints de spondylarthrites. Ces nouvelles données sont issues de l’Echantillon Généraliste des Bénéficiaires (EGB) de l’Assurance Maladie et d’une étude de terrain de 45 217 patients. Trois méthodes d’évaluation de la prévalence de la spondylarthrite ankylosante ont été développées à partir de ces deux ensembles par analyses croisées et l’extrapolation à la population française a été réalisée à partir des données 2008 de l’INSEE.

Selon ces deux études la prévalence minimum de la SA s’élèverait à 92 000 patients et elle pourrait atteindre 175 000 patients soit 0,19% à 0,36% de la population française.


* L’Echantillon Généraliste des Bénéficiaires (EGB) est un échantillon permanent de plus de 500 000 personnes représentatives de l’ensemble des assurés sociaux français comprenant les données de consommation de soins remboursés depuis 2003. Le deuxième ensemble, quant à lui, est issu de la cohorte CADEUS incluant 45 217 patients traités par anti inflammatoire dont les données ont été recueillies d’une part par des questionnaires remplis par le patient lui-même ou par son prescripteur (médecin généraliste, rhumatologue…), d’autre part de la base de données de remboursement de soins de l’Assurance Maladie sur un an.

Source : Revue du rhumatismes – décembre 2010

Bookmark and Share

Lien Permanent pour cet article : http://www.spondylarthrite-blog.com/la-spondylarthrite-ankylosante/une-nouvelle-evaluation-du-nombre-de-malades-atteints-de-sa

1 comment

  1. phoenix

    bonjour,
    je suis tout à fait daccord sur ce point, j’ai effectivement mis à peu près 6 ans avant de découvrir que j’avais une SA. les douleurs du dos ont commencé vers l’adolescence, mon médecin généraliste qui me suivait depuis des années me disait toujours que cette douleur était due à mon surpoids, j’avais beau lui dire que c’était différent d’un simple mal de dos, il n’en démordait pas. j’ai fini par changer de médecin qui m’a dirigé ver un rhumato, et là en même pas deux mois, tout c’est éclairci.il m’a demandé si ils y avait des maladies ou autre dans la famille, et effectivement oui ( problème de dos,psoriasis…)du coup il n’a pas réfléchi 101 ans et m’a fait faire des examens, scanner, recherche HLA B27… tout était positif à une SA.
    c’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à demander d’autres avis au lieu d’attendre inutilement en espérent que ca passe.
    j’aurais pu être soignée avant et avoir moins de séquelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>