Le sport : un frein au processus inflammatoire de la spondylarthrite

Le sport et la kinésithérapie ont bien des effets positifs sur les symptômes de la spondylarthrite. De récentes études ont révélé qu’une gymnastique appropriée pourrait même avoir une influence certaine sur le processus inflammatoire.

Le sport : un frein au processus inflammatoire de la spondylarthrite

Plusieurs études sont venues prouver l’importance d’entretenir la condition physique des spondylarthritiques. Il y a par exemple un rapport direct entre la performance physique et la qualité de vie du patient. Négliger une activité régulière en raison des douleurs, du manque de temps ou de la fatigue accentue les symptômes liés à la maladie et affaiblit l’endurance physique.

Le processus inflammatoire de la spondylarthrite

De récentes études révèlent que l’activité physique n’a pas seulement le potentiel d’influer sur les symptôme liés à la spondylarthrite, mais aussi sur le processus inflammatoire.

Selon certaines études, des processus auto-immunes peuvent se diriger contre la  molécule d’aggrécan de l’individu. Celle-ci est responsable de l’élasticité des cartilages. De plus, l’inhibition de la cytokine TNF-alpha (qui favorise le processus inflammatoire) soulage efficacement les douleurs. De nombreux symptômes de la spondylarthrite semblent donc liés fondamentalement à un état inflammatoire local ou général du patient.

Le mouvement, une thérapie anti-inflammatoire

Le sport et la kinésithérapie entretiennent la musculature et l’endurance, favorisent la mobilité, réduisent les douleurs et la fatigue et agissent positivement sur l’anxiété et les humeurs dépressives. Durant ces dernières années, on a prouvé d’autres effets stimulants du sport. Ainsi, pour des patients souffrant de diverses maladies inflammatoires, qui ont suivi un programme d’endurance modéré, on a relevé une diminution de l’inflammation. Ceci, par l’effet concomitant de l’augmentation de la concentration de facteurs anti-inflammatoires comme l’interleukine-10 et l’inhibiteur d’interleukine-1 et de la diminution de la concentration de facteurs pro-inflammatoires tels le TNF-alpha et la C Reactive Protein (CRP).

Consultez le dossier complet sur le site suivant :
https://www.bechterew.ch

Lien Permanent pour cet article : http://www.spondylarthrite-blog.com/recherche-2/le-sport-un-frein-au-processus-inflammatoire-de-la-spondylarthrite

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.