COSENTYX (sécukinumab) : premier anticorps anti-IL17A dans la spondylarthrite ankylosante

COSENTYX 150 mg/mL solution injectable SC est un nouvel immunosuppresseur indiqué dans la prise en charge du psoriasis ecn plaques, du rhumatisme psoriasique et de la spondylarthrite ankylosante (SPA)

Son principe actif, le sécukinumab, est le premier représentant d’une nouvelle classe thérapeutique, celle des anticorps monoclonaux ciblant spécifiquement l’interleukine 17A, une cytokine pro-inflammatoire naturelle surexprimée dans certaines maladies auto-immunes et inflammatoires.

COSENTYX est disponible en seringue préremplie ou en stylo prérempli à usage unique SensoReady, dosés à 150 mg/mL de principe actif. 

Le patient peut s’autoadministrer COSENTYX avec le stylo, sous réserve de l’accord du médecinet d’une formation préalable.

Selon l’indication, la dose recommandée est soit de 150 mg, soit de 300 mg. Le schéma posologique comporte une phase d’initiation, avec une dose de COSENTYX hebdomadaire (semaines 0, 1, 2, 3), suivie d’une phase d’entretien avec une dose mensuelle (à partir de la 4esemaine). 


COSENTYX dans la spondylarthrite ankylosante active : Service MEdical Rendu (SMR) important, pas d’ASMR par rapport aux anti-TNF
Pour répondre aux phénomènes d’échappement, de réponse insuffisante, de contre-indications et d’intolérance aux anti-TNF (adalimumabétanerceptinfliximabgolimumabcertolizumab pegol), il n’existe pas actuellement d’alternative médicamenteuse dans la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante.
Le mécanisme d’action de COSENTYX étant différent de celui-des anti-TNF, cet inhibiteur de l’IL17-A peut représenter une alternative thérapeutique sous réserve d’efficacité et de tolérance satisfaisantes.

Deux études cliniques de phase III randomisées en double aveugle versus placebo ont évalué l’efficacité et la tolérance du sécukinumab dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante active.

Leurs résultats ont démontré la supériorité de COSENTYX par rapport au placebo mais doivent être interprétés avec prudence selon la Commission de la transparence (CfAvis du 22 juin 2016), « compte tenu du nombre limité de patients prétraités par anti-TNF qui ont reçu le schéma recommandé du sécukinumab au cours de l’étude (28 patients) et en raison de l’absence d’ajustement pour le contrôle du risque alpha pour ces analyses en sous-groupes. Leur niveau de preuve n’est donc pas optimal. »

COSENTYX n’ayant pas été étudié versus comparateur actif dans la spondylarthrite ankylosante active, notamment par rapport aux anti-TNFsa place ne peut être précisée par rapport à ces médicaments qui doivent être privilégiés en 1re intention, compte tenu du recul avec cette classe thérapeutique (AMM depuis 13 ans pour l’infliximab dans cette indication).

En l’absence d’alternative médicamenteuse pour les patients en échec aux anti-TNF, COSENTYX représente une nouvelle option thérapeutique pour laquelle des données complémentaires sont encore nécessaires pour connaître l’efficacité et la tolérance à long terme.

La Commission attribué un SMR important à COSENTYX dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante active chez l’adulte en cas de réponse inadéquate au traitement conventionnel.
COSENTYX n’apporte en revanche pas d’amélioration du SMR dans cette indication par rapport aux anti-TNF.

Source :

https://www.vidal.fr/actualites/19718/cosentyx_secukinumab_premier_anticorps_anti_il17a_dans_le_psoriasis_et_la_spondylarthrite_ankylosante/

Lien Permanent pour cet article : http://www.spondylarthrite-blog.com/traitements-2/cosentyx-secukinumab-premier-anticorps-anti-il17a-dans-la-spondylarthrite-ankylosante

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.