«

»

juil 15

Imprimer ceci Article

Précautions à prendre sous anti-tnf

Précautions à prendre sous anti-tnfVotre traitement anti-TNF nécessite une vigilance particulière vis-à-vis du risque d’infection, car il diminue votre immunité.
C’est aussi pour cela qu’il y a certaines précautions à prendre en cas de soins dentaires ou d’intervention chirurgicale par exemple.
De même votre traitement est incompatible avec certains vaccins et certaines situations de la vie (grossesse ou allaitement). N’hésitez pas à en parler avec les professionnels de santé qui vous entourent.

Précautions vis-à-vis des infections !
Ce que je sais et ce que je dois savoir : vous jouez un rôle important dans la prise en charge de votre maladie, notamment vis-à-vis du risque infectieux. Il est important que vous soyez à l’écoute de votre corps et très attentif(ve) à l’apparition d’une infection : elle peut se manifester par des douleurs, de la fièvre, des frissons, une toux, une diarrhée, des brûlures urinaires, par une infection cutanée suite à une plaie, des caries…
En étant très attentif(ve) vis-à-vis des infections, votre objectif est de minimiser ce risque et de traiter celles-ci rapidement afin de pouvoir bénéficier pleinement de votre traitement. C’est pourquoi, si vous avez une plaie, de la fièvre, des frissons ou toute suspicion d’infection, vous ne devez pas faire votre injection et vous devez consulter rapidement un médecin qui jugera de la poursuite ou de la suspension temporaire du traitement.

Par quels gestes simples,vous pouvez considérablement diminuer ce risque !

Hygiène corporelle
: votre peau est une protection très efficace contre les agressions extérieures et notamment les microbes.
- En cas de plaie, une désinfection immédiate est essentielle afin d’éviter une infection.
- Se laver régulièrement les mains permet d’éviter des sources d’infections.
- Le brossage des dents permet également d’éviter les infections buccales.

En cas de traitement ambulatoire :
- Avant l’injection : vous vous lavez les mains avant de commencer à préparer l’injection et juste avant de l’effectuer. Vous ne devez pas poser le matériel d’injection directement sur une table non nettoyée.
- Après l’injection : vous devez jeter les dispositifs d’administration de votre traitement dans les collecteurs prévus à cet effet afin d’éviter de vous blesser, ainsi que votre entourage.

En pratique, ce que je dois faire :
- Avoir une bonne hygiène corporelle ;
- Veiller à l’hygiène et à la désinfection au moment des injections ;
- Désinfecter et surveiller systématiquement toute blessure ou plaie.

Ce que je peux demander à mon médecin :
- Contrôler que les zones d’injection ne présentent pas de troubles particuliers (rougeurs plusieurs jours après l’injection, problèmes de cicatrisation…)
- Obtenir une consultation en urgence en cas de frissons, fièvre, blessure ou plaie importante.

Ce que je ne dois pas faire :
-L’injection si vous avez de la fièvre, des frissons, une infection, une plaie ou une blessure et appeler immédiatement votre médecin pour qu’il vous indique la conduite à tenir.

Bookmark and Share

Lien Permanent pour cet article : http://www.spondylarthrite-blog.com/traitements-2/precautions-a-prendre-sous-anti-tnf

18 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. lysianne

    J’en suis la preuve vivante je sors des urgences car état fébrile toux et douleurs articulaires amplifiées donc radio poumons normale,juste une petite rhyno aucune infection mais talon droit en mauvais état et une cruralgie à la jambe droite c’est douloureux et ils ne peuvent rien donner de plus vu mon traitement déjà important!!
    Courage à tous

  2. christian

    aye, ca fait un peu peur, je me prépare a prendre un traitement similaire a embrel. je dois passé plusieurs teste.. et je ne crois pas être prèt pour se médicament.. je ne travail plus depuis ma chirurgie a la hanche, et je n’ai pas les moyen de faire réparer mes dent.. j’ai beaucoup de caries. je prend des voltarin 75 mG tout les 12 heure depuis l’Age de 20 ans et j’ai maintenant 39 ans et j’Ai la diarée presque tout les jours depuis 10 ans. et sans compté les infection répétitive a la gorge au bronche, etc.etc.. une montagne de petit bobo et infections un peu partout dans mon corps.. et ma rhumato me précise que j’ai un besoin indispensable de prend se médicament. avec un système immunitaire affaibli je sais pas se que je vais devenir lol..

    1. Jean-Noël Dachicourt

      Il ne faut malgré tout pas avoir trop de peur. Il suffit de rester très vigilant en commençant par exemple tout de suite des anti-biotiques lorsque vous avez les premiers signes sur les bronches. Vous avez de fortes chances (70%) que cela améliore grandement votre état et stoppe vos problèmes intestinaux. Bon courage et tenez nous au courant !

    2. lysianne

      Bonjour Christian je suis assez d’accord avec Jean No il ne faut pas avoir peur de ces traitements j’ai eu Enbrel pendant 6 mois rien eu du tout ,Humira non plus et là je suis ss rémicade j’ai passé ma journée aux urgences hier pour un état fébrile,toux persistante,et douleurs articulaires amplifiées mais rien pas d’infection !!Simplement si vous n’êtes pas tranquille un jour appelez votre médecin il connait la marche à suivre et çà peut améliorer pas mal de choses chez vous!!
      Je connais un jeune homme qui a une hygiène de vie particulière et les médecins sont rendus à refuser de le soigner donc un exemple pas tolérable!!!Courage çà vaut le coup de tenter quand même.

    3. laetitia

      Christian surtout ne passez pas à côté de cette chance, tout ce qu’on nous annonce fait peur mais ces traitements peuvent changer la vie; sous humira depuis deux ans et demi à part quelques poussées inflammatoires ma vie à radicalement changée, je revis, tous les gestes de la vie quotidiennes deviennent tellement plus simples on se sent à nouveau normal, courage

  3. Navech christele

    bonjour,

    Moi aussi j’ai été sous humira, embrel , remicade et la je suis sous cymzia, il est vrai que des qu’il y’a une infection on arrete les anti tnf malheureusement cela nous fait plus de mal sur les douleurs articulaires alors bon courage à tous

  4. lysianne

    Moi je retourne pour la 5ème perf de rémicade le 29,pour le moment j’ai le pied droit bloqué et en douleurs mais j’y retourne même s’il n’y a pas de changement radical pour moi j’insiste encore 2 ou 3 fois car je ne veux pas rester dans cet état si çà n’agit pas je demande cimzia et on verra l’avenir me le dira!!!C’est vrai que pour ceux chez qui çà agit cela doit être super j’aimerai bien y goûter un jour quand même!!!!Courage à tous et profitez des congés pour vous relaxer et vous reposer!!

  5. Jean-Pierre

    Ca fout carrément la trouille, on a l’impression qu’on va choper tout se qui passe, jaunisse, herpes, mst, vih etc… plus de risque d’y passer donc. Quand on va chez le dentiste ou faire des prises de sang, les risques de contamination sont aggravés, ça devient la roulette russe.

    1. Jean-Noël Dachicourt

      Bonjour,

      Il ne faut pas se catastropher autant !
      Il n’y a pas tant d’effets secondaires et nous ne passons pas notre temps à être malade. Il faut juste prêter attention lorsque qu’un rhume se déclare et se soigner immédiatement sans laisser trainer !

      Bon courage

  6. lysianne

    Bonjour

    Comme le dit Jean Noël, il ne faut pas paniquer pour les biothérapies, si votre médecin juge qu’il est temps, il sait de quoi il parle et vous risquer d’avoir plus de soucis avec une maladie non traitée qu’avec ce traitement.Je suis passée de rémicade à Enbrel depuis un an et j’avoue que je n’ai jamais eu d’infection d’aucune sorte alors qu’auparavant j’étais sous antibios tous les mois .
    Il faut juste être vigilant et prévénir le mondre signe au lieu de laisser couler comme avant c’est tout,ce n’est pas dramatique du tout !!
    Bon courage

  7. ledais carole

    coucou moi aussi spondy detecter en avril 2012 , puis suivie au chu du mans , j etais sous cortyzone et anti inlfamtoire puis depuis septembre je suis passer sous humira tout les 15 jours en suit ravi , j ai retrouver une meilleur mobilitèe , les douleurs sont moins forte je fais moins de poussèe inflamtoire , en un seul mot c est mieux certe , j ai juste tendance a faire des infections urinaires c est chiant donc a surveiller , alors qu avant j en fesait pas bizard !! j ai revu la rhumato qui ma remis sous antibio et si le mis prochain j en refais une je devrait voir l urologue pour controler qu il y a rien !!! alors courage a tous

  8. carla

    je suis sur humira depuis 3 mois je me sens mieux je ne me decourrage pas il faut laisser le temps au temps je me trouve parfois avec des poussees et je reste obtimiste je vous conseille d’en faire autant cordialement

  9. RAchel

    J’ai une spa diagnostiqué depuis juin 2015. J’ai pris différents enti inflammatoires et maintenant je suis sous en enbrel, cartrex et exprime. Je sens que les poussées sont moins violants puisqu’il m’arrive de prendre moins d’anti inflammatoire et d’antidouleur, ce qui reste un vrais problème pour moi, c’est la fatigue!!!! C’est une fatigue affreuse qui est toujours là que l’on se repose ou pas, en plus avec une thalassemie. Si vous avez réussis à surpasser cette fatigue merci de me donner des conseils.

  10. kate

    suite a une brulure en cuisinant j’ai du suivre un protocole de desinfection precis du dermato. obligee de me faire vacciner grippe, ca fait 2 ans que je me la tape. la j’ai une tracheite depuis 8 jours, antibios et codeine, paracetamol etc pour courbatures. mais fondamentalement en 6 ans ca ne fait que 2 fois que je suis hs sous remicade pour une creve carabinee. il suffit de suivre un protocole preventif car l’immunite est plus basse…

  11. Sauvet

    Bonjour,
    Sous anti tnf depuis 6 ans, je dois dire que ma maladie de crohn a été maîtrisée, mais aujourd’hui il.semblerai qu’il y ai un soucis…fin 2016 les médecins ne se prononce pas pour dire que c’est la cause du traitement mais je ne guérie pas d’une laryngite inflammatoire, des angines a répétition rhinite, gastro-entérite… Je suis a bout depuis février de cette année… J’ai été souvant sous Antibio et courtisone…les anti tnf m’ont  » sauvé » un temps… Aujourd’hui je crois qu’il est temps d’arrêter car trop d’effet indésirables… Sans parler d’un staphylocoques dans le nez et de psoriasis en tout genre….bon âpre ça fait 6 ans de remicade donc peut être mon corps n’en veut plus….

  12. baudouin

    bonjour, atteinte de polyarthralgie rhumatoide ma rumathologue veut me mettre sous tnf pourrais je continuais de travailler avec ce traitement (je suis auxiliaire de vie) merci de vos réponses!

  13. segalou

    SBonjour spondylhartrite diagnostiqué il y a un an je suis sous salazopirine depuis quelques mois et tjrs des douleurs mon medecin m’a parle de la biotherapie mais j’ai peur car je travaille etavec ce traitement il n’y a plus de defense immunitaire donc si c’est pour etre malade tout le temp ce n’est pas facile a gerer peut on prendre quelque chose pour renforcer les defences immunitaires merci

  14. Michel CRESPIN

    Bonjour
    Sous Enbrel depuis plusieurs mois pour un spondylarthrite ankylosante, je constate depuis quelques temps que j’ai des douleurs, des lésions au niveau de ma bouche (palais mou et gencive).. Est-ce normal? Dois-je m’en inquiéter?
    Merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>